Qui est Henry Jacques Le Même ?

Silhouette émaciée, de taille modeste, l’œil attentif, vif et malicieux, Henry-Jacques Le Même, architecte DPLG à 32 ans (1929), s’exprimait avec retenue et une courtoisie éminemment française, souriante autant que charmeuse, dans une langue raffinée, précise, d’un philosophe. Son allure, attachée à l’élégance du vêtement, son geste, sa main, lui valaient un respect sans lequel, comme sur la glace, il glissait vers ailleurs…

Né en 1897, mort en 1997, il a traversé le siècle nourri de rencontres marquantes : mondaines avec la baronne Noémie de Rothschild (Mimi !), la princesse Angèle de Bourbon ou Marcel Dassault, et professionnelles avec Henri Sauvage, Mallet Stevens, Le Corbusier, Patout et Ruhlmann ; on peut y ajouter Armand Allard, inventeur du fuseau de ski…

En 1925, pas d’antibiotiques pour lutter contre la tuberculose. Pour soigner la maladie, les sites de montagne étaient recommandés : ainsi se sont développés le plateau d’Assy, Sancellemoz, Leysin, Montana… et Megève. Atteint par la menaçante affection, H.-J. Le Même choisit, pour s’y installer — jusqu’en 1950 — ce petit village de Haute Savoie, « saison d’été, paradis du ski ». Mimi lui confie la construction de son « chalet », puis d’autres suivent, trois sanatoriums, des lycées, hôtels, une boîte de nuit (Le Mauvais Pas) et l’extension du village…

Le Même n’aimait pas le pastiche, refusant le plagiat du « chalet suisse ». Mais il comprenait les rigueurs climatiques et le besoin d’exploiter les vues sur la vallée et les cimes. Sa propre maison, au toit terrasse « en cuvette », n’a pas manqué son effet de scandale, mais il a sinon respecté les volumétries et matériaux de la tradition montagnarde, tout en y intégrant un modernisme de mise en œuvre. Ainsi trouve-t-on de forts avant-toits, affirmant un contraste singulier de noir et blanc, par la neige, matelas isolant au-dessus, ombre portée au-dessous, accusant le parement de bois calciné par le rayonnement solaire. Pierre apparente en soubassements contre les amoncellements de neige et enduits tyroliens hauts en couleur, ocre, jaune, rouge pompéien !

H.-J. Le même a su cultiver, avec intelligence et volonté, sa force créative : un modèle en son genre, de grande générosité de surcroît. C’est en reconnaissance de l’homme et en remerciement de son legs que la Société française des architectes consacre un prix à sa mémoire.

 

Luc-Régis Gilbert

 

Références bibliographiques :

Maurice Culot, Megève 1925-1950. Architectures de Henry Jacques Le Même, éditions Norma et IFA.

Mélanie Manin et Françoise Véry, Henry Jacques Le Même, éditions du CAUE de Haute-Savoie, collection Portrait.

Françoise Véry et Pierre Saddy, Henry Jacques Le Même Architecte à Megève, éditions Pierre Mardaga et IFA, 1988

Contact

247, rue Saint Jacques 75005 France
33(0)1 56 81 10 25
33(0)1 56 81 10 26
contact@sfarchi.org
https://sfarchi.org

Mentions légales