Parole à …

Parole à Alain Supiot

Le 2 décembre 2021 à 19h30

« On lie les bœufs par les cornes et les hommes par les paroles ». Ce vieil adage juridique s’applique à la Cité qui, à la différence de la Ville, ne désigne pas un regroupement de population sur un territoire donné, mais l’association de citoyens sous l’égide d’une loi commune. Cette citoyenneté peut s’exercer à des échelles variées — depuis la commune jusqu’au monde entier, mais repose toujours sur divers types d’ « assemblées de paroles », qui servent à accorder les citoyens sur une juste représentation de ce qui est et de ce qui doit être. Encore faut-il pour que ces paroles cimentent la Cité, qu’on puisse leur accorder crédit. Or de multiples symptômes témoignent de nos jours d’une perte de crédit de la parole, qu’elle soit politique, commerciale ou scientifique. Pour saisir les causes profondes d’un tel discrédit, et des violences qui en résultent, on partira des conditions institutionnelles qui permettent d’échanger des paroles plutôt que des coups. Sur cette base il devient possible d’esquisser les voies d’une restauration du crédit de la parole dans la Cité du XXIème siècle.

Alain Supiot est professeur émérite au Collège de France, où il a été titulaire de la chaire « État social et mondialisation : analyse juridique des solidarités » (2012-2019). Il est membre correspondant de la British Academy et docteur Honoris causa de plusieurs universités (Louvain-la-Neuve, Aristote de Thessalonique, Liège, Buenos-Aires). De 1998 à 2001, il a présidé le Conseil national du développement des sciences humaines et sociales et de 2017 à 2019 il a été membre de la Commission mondiale sur l’avenir du travail. Il a fondé, et a dirigé entre 2008 et 2013, l’Institut d’Études Avancées de Nantes.

Ses travaux se sont principalement déployés sur deux terrains complémentaires : le droit social et la théorie du droit. Il est notamment l’auteur de  Homo juridicus. Essai sur la fonction anthropologique du Droit, Seuil, 2005 (traduit en 11 langues) ; L’esprit de Philadelphie. La justice sociale face au Marché total, Paris, Seuil, 2010 (trad. en 8 langues) La Gouvernance par les nombres, Fayard, 2015 (trad. anglaise Hart 2017). Le travail n’est pas une marchandise. Contenu et sens du travail au XXI° siècle, Paris, Éditions du Collège de France, 2019 (trad. en 3 langues). Nombre de ses publications sont accessibles en ligne sur le site du Collège de France 

PAROLE A …

■ des conférences magistrales de personnalité extérieure au milieu de l’architecture avec le cycle « Parole à… » pour une autre approche du savoir.

Contact

247, rue Saint Jacques 75005 France
33(0)1 56 81 10 25
33(0)1 56 81 10 26
contact@sfarchi.org
https://sfarchi.org

Mentions légales